• décuvons peu, décuvons bien..

    " je fais une soirée samedi soir, tu viens!! je compte sur toi!!", m'a-t-elle radoté avec le plus grand des enthousiasmes.. ben tu vois, t'aurais ptet pas dû ma chère zinou!!

    je débarque, comme promis, vers 21 heures, après un premier apéro très légèrement arrosé.. un verre sur un estomac désert, juste de quoi retrouver un sourire volé par un tombeur à la main fainéante.. (il aurait pu m'appeler pour me dire qu'il avait prévu autre chose..)

    bel accueil, je me serais presque prise pour une rockstar.. une vingtaine de personnes, une bonne partie bien familière.. euphorique de les revoir..

    je repère direct un coin bar bien garni, annonciateur pour les circonstances d'une bonne soirée!!

    de la musique, des rires exhubérants.. pourquoi pas après tout? il est vrai que ma tête s'obstinait à répliquer inlassablement que d'être dans les bras de M. aurait été plus agréable, mais soyons réalistes.. le chemin sera long et périlleux, voire impossible à emprunter.

    je me sers illico une vodka orange, et la sirote comme si je rentrais d'un trek dans le sahara...

    je dandine, trémousse mon petit corps déja déshinibé pour l'heure.. verre à la main..

    le grand frère me scrute, sourit encore.. c'est pour moi le signe que je peux me rediriger vers la belle "absolut" qui m'appelle..

    pourquoi? une furieuse envie de lobotomiser ma cervelle.. oui.

    je continue, verre après verre, dekka marrakchia rythmant parfaitement les gorgées continues du délicieux breuvage..

    Le black out survient après le dîner.. incontournable passage aux WC (sans serrure ni verrou..).. donc livrée aux curieux de passage, ou aux maladroits et innocents pressés de libérer leur vessie.

    regards désapprobateurs, jugements hâtifs mais fondés, chuchotements dans les couloirs.. moi pas là, juste envie que l'hélicoptère dans ma tête se pose enfin.

    fréro me raccompagne, moi incapable de reprendre le volant..

    dodo de rigueur.. mal de tête matinal indétrônable..

    mais surtout une sensation bien désagréable de s'être donnée en spectacle.. on a beau n'en avoir rien à foutre de l'opinion des autres.. j'aurai bien déconné..

    ils oublieront sûrement plus vite que moi..


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Janvier 2006 à 12:12
    oui...
    ..ILS ONT SUREMENT DEJA OUBLIE...
    2
    Mardi 3 Janvier 2006 à 14:28
    mouais..
    c'est avec les mêmes que j'ai passé le nouvel an.. ils ont pas tous oublié.. mais ça gère!! fuck them all!!
    3
    dima
    Vendredi 17 Février 2006 à 13:00
    Rends moi service...
    ... Saiga, stp, juste pour l'estomac désert : jamais plus cela et n'oublie pas "zarbiya" --> casser la croute avant de prendre un verre please. C'est pour ta santé sinon tu as raison on ne vit pas pour les gens on ne vit que pour nous donc fuck them all !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :