• Marcel DUCHAMPS

    Marcel Duchamp - Nude Descending a Staircase, No. 2 - Art Prints and Posters

    "J'ai voulu créer une image statique du mouvement" dira Duchamp, en parlant de nu descendant un escalier (1912). 

    Pourquoi introduire un tel artiste avec cette peinture? Mes yeux se complaisent à la contempler, et puis c'est elle qui provoquera son intégration immédiate dans la milieu artistique newyorkais, et obtient un prodigieux succès de curiosité. Pourtant elle avait été censurée à Paris.

    L'image est très robotique, avec un mouvement décomposé, évoquant sciemment les fragmentations d'images cinématographiques.

    Un nu qui descend un escalier.. le nu étant une pratique charnière de la Renaissance, Duchamps allergisant à la Renaissance...

    DUCHAMPS VEUT QUE LE NU DESCENDE DE SON PIED D'ESTALE!!

    Ducamps, dans toute son oeuvre, provoque polémique, transmet des messages, ses messages, se veut (consciemment ou pas) précurseur.

    C'est un bon, il a défrayé toutes les chroniques, il a créé le READY MADE.

    Tout commence en 1915..

    Il fonde un salon des indépendants à New York, avec un comité d'accrochage, mais il n'y a ni prix ni jury.

    L'idée est que, moyennant 6 petits dollars, n'importe qui peut exposer, et que, contrairement à l'atmosphère "censurante" ambiante, ils acceptent tout.

    En petit sournois (gentil..), il envoie à ses collègues la photo suivante, signée sous un pseudonyme:

     Fontaine

    (N.B : la photo est le seul indice de la chose représentée. Elle n'a jamais été vue)

    Elle est refusée par le salon, chose contraire à sa devise.

    Ils sont démasqués, Duchamps est déçu, découvre que l'atmosphère ambiante reste majoritairement, écrasante!

    Mais ce n'est que le départ de sa réflexion artistique, celle du "déjà fabriqué".. je vous explique..

    Les artistes disent que "le ready made est une oeuvre qui se réduit à sa fonction émanciative" (j'adore cette phrase!!)

    Il faut que ce soit le plus simple possible, qu'on ne puisse pas le comparer à une oeuvre d'art. L'objet est totalement indifférent, mais le secret, c'est qu'il devient oeuvre d'art quand on dit (ici quand Duchamps dit): "CECI EST UNE OEUVRE D'ART"

    Si vous entrez dans des toilettes publics, vous ne pointerez pas l'urinoir du doigt en disant "c'est nul" ou "c'est laid". Mais un urinoir désigné par un artiste en tant qu'oeuvre sera sujet àpolémiques, discussions et moultes débats sulfureux.

    Par ce billet-là, notre artiste dénonce le pouvoir de l'artiste..

    Mais Fontaine contient tout de même des symboliques récurrentes dans son oeuvre, comme celle de la sexualité (l'urinoir est renversé à 90 degrés, en "érection"; l'urinoir généralement reçoit l'organe masculin), le liquide (toujours en rapport au sexe..), et les mécanismes humains..(sexe?)

    Il crée un nouveau genre, se réduisant à l'étiquette "c'est de l'art"...!!!

    S'en suivit des dizaines d'autres ready made plus fous les uns que les autres..

    J'adore Marcel Duchamps, j'adoore son oeuvre.


  • Commentaires

    1
    dima
    Dimanche 5 Février 2006 à 04:33
    Vous nous torturez et on n'arrive...
    ...pas parfois à vous suivre ni à prendre le meme train que vous, vous les artistes... Duchamps a révé et réalisé une image statique du mouvement. Alléluia et grace au mouvement statique. Un etre qui marche sans bouger. Une silhouette qui se mouve et se déplace sans quitter son point de départ. Une sang-sue qui vague et voyage au grè de ses appétits sanguinaires sans bouger d'un iota. En fait un fleuve asséché qui attend son eau déferlante venan d'ailleurs... Et pourtant Duchamp veut et croit à l'immobilisme mouvant. J'avoue que je n'ai pas pu voir ou croire au reflet sa toile. j'ai vu, revu et me suis appliqué à essayer de deviner ce nu déambuler, en descendant marche par marche, cet escalier O combien sinueux... Non, en tant que voyeur, en tant qu'admirataur de cette toile, j'avoue sincérement que je n'ai pas pu voir ce "Nu descendant un escalier"... Je n'ai pas réussi à le voir et c'est dommage parce que j'en suis certain qu'il y est bien représenté par le talent de Duchamp. Pourtant j'ai longtemps regardé et admiré son tableau. J'ai dégusté et aimé le commentaire suivant : (DUCHAMPS VEUT QUE LE NU DESCENDE DE SON PIED D'ESTALE!!) Amoureux du piédestal de peinture qui n'a pas su, à son sincére regret et à sa véridique tristesse artistique, voir ce qu'il y ait plus clair et voyant... Par contre je me sens à l'aise quand je me frotte et flirte avec le "Ready made" de duchamps ; l'innocence et la limpidité des sentiments ressentis, vis à vis de la Fontaine, sont réelles mais je me demande aussi qu'est ce que le Bidet représenterait pour une Femme tout en devinant par avance la réponse de son fruit défendu... ? En tant que lecteur de ton texte, saiga, j'ai perçu une dualité quant au signifiant et signifié notamment la phrase suivante : [Il faut que ce soit le plus simple possible, qu'on ne puisse pas le comparer à une oeuvre d'art. L'objet est totalement indifférent, mais le secret, c'est qu'il devient oeuvre d'art quand on dit (ici quand Duchamps dit): "CECI EST UNE OEUVRE D'ART"] Pardonne mon regard ingénu et profane mais sois sure et certaine que je me suis régalé et c'est pour cela que je te remercie sincérement l'artiste ;)
    2
    Dimanche 5 Février 2006 à 15:52
    très vaste..
    .. pour saisir la finesse de son travail, il faut écumer plusieurs de ses oeuvres, et comprendre sa volonté sur chacune d'entre elles, les liens qui s'opèrent entre elles..je ne le ferais pas par écrit, pas cette fois-ci,c'est ambitieux, et je suis un peu découragée aujourd'hui.. levée à 6 heures.. bref, donc je disais.. oui, le nu descendant l'escalier est peint entre cubisme et futurisme, avec une infuence des rendus de chronophotographies, comme une image fractionnée.. donc on distingue une silhouette (si si tu la vois j'en suis sûre), mais les courbes sont remplacées par des droites, une dureté dans ses traits qui anihilent la rondeur des formes féminines. Peu importe, une chose est sûre, sans le titre on n'y voit pas grand chose, et c'est là l'une des spécificités de Duchamps, le titre fait partie de l'oeuvre, une complémentarité entre ces deux éléments. Parce que les mots transmettent plus facilement une idée ou un message, et que son oeuvre n'est que messages. Sa réflexion, mieux, bien mieux que son travail, est extraordinaire. un homme que je qualifie de mâlin, au vu de la manière dont il s'exprime plastiquement, par des chemins douteux, étonnants, bizarres, mais quand on finit par saisir, tout s'éclaire. Il y a effectivement une dualité, ou plutôt un paradoxe pour les ready made. Le choix de ses objets sont toujours assez révélateurs du personnage, mais il les choisit dans des univers du domaine du banal, et entreprend de faire l'acte magique, de nommer "oeuvre d'art" ce qui n'était pas avant qu'il prononce ces mots. il secoue les foules, les critiques,.. j'apprécie beaucoup beaucoup ta curiosité, et je me ferais un plaisir de t'en donner autant que tu l'apprécieras. Bzz
    3
    Vendredi 10 Février 2006 à 18:47
    ?!!!
    Fine dazti? Tu as disparu dans la nature? Bon je vais lancer un Wanted pr toi!!! We miss u girl!!!
    4
    Dimanche 12 Février 2006 à 22:21
    !!!!!!!!!!
    Where are u!!!!!!! Zut saiga, je v alerter la police mnt!
    5
    Lundi 13 Février 2006 à 13:32
    La poulice est pô là!!
    me revoilà  ma bsima... le wanted a donné quelque chose?? je te fais de gros bisous!!
    6
    Lundi 13 Février 2006 à 13:46
    SOS en attente...
    Oua rak 3arfa al idara al maghribia comment elle fonctionne, depuis 3 jr, on en est encore a la phase dial "intrrogatoire"! smit bouak, smit mouk, mal3ala9a m3a al maf9ouda? Lima tab7atou 3anha? alaha sadi9? Bref ils en finissent pas!
    7
    Lecteur de passage
    Vendredi 24 Février 2006 à 19:42
    petit robert
    C'est bien de faire un blog sur Duchamp et sur l'art, ça change. Mais quand on est pas foutu d'aligner une phrase sans fautes d'orthographe et de grammaire grosses comme soi, ni même d'écrire correctement le nom de l'artiste (DUCHAMP et pas Duchamps!!!), c'est encore mieux de s'écraser et de trouver une autre occupation (prendre des cours de Français, par exemple)...
    8
    dima
    Lundi 27 Février 2006 à 18:58
    A quand le prochain ? c'est vrai que cela dépend de ton emploi du temps que je devine si chargé...
    Salut l'artiste, n'oublie pas ta promesse de nous régaler, de temps en temps, au moyen de tes connaissances, de ton talent et de ta vocation artistiques en nous exposant des textes, illustrés par des images-toiles-photos, relatant les travaux de grands peintres, photographes... Par Avance Merci. Signé: Un des fidéles de ton intéressant blog.
    9
    Mardi 28 Février 2006 à 17:23
    gnarf gnarf..
    Dima> je te promets, très bientôt.. effectivement une charge de travail assez lourde ces derniers temps. Je t'embrasse. Lecteur de passage (et qui va vite passer, et prendre la porte..!)> surtout ne te tracasse pas à la lecture d'un blog mis à la disposition des incultes pseudo-intellos comme nous, et non à de grandes têtes bien faites et bien pensantes même pas foutues de laisser une adresse de blog ou de mail, comme toi.. passe ton chemin, ici tu n'as pas ta place.. je me passe de ta lecture de passage.
    10
    sidstar
    Vendredi 17 Mars 2006 à 00:31
    plagiat
    salut a toi. voila...je vais y aller bref. je me suis permis de "copier/coller" ton commentaire sur duchamps pour défendre cet artiste que j'apprécie énormément sur un forum de gratteux boutonneux qui se permettent de disserter sur l'art, et de critiquer les maitres de la peinture... ceci en dernier recours bien sur, ayant moi meme échaffaudé une petite explication de l'oeuvre de ce type. j'espere que je suis excusé puisque c'est pour une bonne cause... si ca t'interesse, fais un tour sur http://www.skyblog.com pour un point de vue sur l'art...
    11
    Vendredi 17 Mars 2006 à 17:34
    no soucy..
    Sidstar> si c'est pour la bonne cause.. par-contre.. j'ai beau chercher sur skyblog.. je n'ai pas retrouvé ton copier coller..ni de forum débattant de l'art.. donne moi des indications plus précises.. histoire de zyeutter ces gratteux boutonneux.. merki (c'est gentil de m'avoir averti!)
    12
    veronique
    Mardi 24 Octobre 2006 à 18:23
    cc
    tro de la merde duchamps va te coucher
    13
    braquet
    Samedi 9 Décembre 2006 à 22:43
    est ce de l art
    bonsoir ce si n est pas de l art mais le propre de l art n est il pas de trouver des idées que les autre non pas trouvé il a su trouvé cette idée simple de retourner ce bidet mais y aurait vous pensé??? l idée en elle méme est de l 'art pas l'objet cordialement cyril
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :