• Rhino.. céros!!

    Une crève pas possible... eh oui Saïga est malade, une belle et tendre rhinopharyngite s'est invitée dans ma petite vie, histoire de ponctuer mon quotidien de délicieux éternuements et autres raclements de gorge..

    Alors je me retrouve clouée au lit, punie, interdiction ultime d'aller au soleil (par ces beaux jours de printemps..), pour éviter que l'inflammation ne se développe..

    Mais une chose est sûre, le fait d'avoir enfin installé le net dans mon antre, ma petite chambre, me permet de rester en contact avec le monde, avec vous, avec mes obligations professionnelles.. la technologie moderne ne nous laisse aucune excuse.. je peux bosser, même au fond de ma couette, entourée de mes montagnes de mouchoirs et boîtes de médicaments..

    Je suis déçue.. déçue par moi-même car je réalise que l'inspiration me fait défaut, je réalise que une fois happée par la routine (pas si passionnante d'ailleurs), je n'écris plus, je ne m'exprime plus, je délaisse mon jardin secret qui me fait tant de bien et qui me procure tant de soulagement.. Je me connecte sur cette page quotidiennement, je scrute cette page blanche, cherche le fil de mes mots, et découvre avec horreur que rien de bien passionnant ne vient dicter le geste de mes mains.. Mes amis c'est bien pour ne pas donner de la futilité que je m'abstiens de taper sur mon clavier..

    Parlons de moi (il est bien fait pour ça ce blog non? soyons un tantinet nombrilistes.. je demanderais de vos nouvelles plus tard..)..

    Le boulot, comme à son habitude, monopolise le 3/4, pour ne pas dire la totalité de mes journées.. sueurs froides, inquiétudes, coups de speed, paperasses, coups de fils et réunions..

    La santé... vous savez.. un microbe furieux a fini par se déclarer, et a eu raison de mon énergie débordante.. mais ce n'est qu'une affaire de quelques jours.. si ça tenait qu'à moi je serais déjà dehors en train de faire bronzette.

    La fête.. pas de fête.

    Les amis.. sans commentaires.. les rares personnes que je considérais comme tel m'ont prouvé (texto à l'appui) que je n'étais qu'un potentiel bout de viande potentiellement baisable (âmes sensibles, changez de blog). La sanction fut radicale, et la solitude d'un retour fracassant. Peut-être que je devrais sérieusement me rabattre sur la gente féminine, mais quand je passe un weekend entier avec certaines, et que l'ultime et unique sujet de discussion consiste à comérer sur la population casablancaise, je n'ai aucunement envie de réitérer l'expérience.. Perso je ne saurais jamais alimenter le débat sur X qui trompe sa femme ou Y qui s'est faite virée parce qu'elle refusait les avances de son patron qui, en passant, portait des chaussettes vert pomme samedi dernier à la bodéga.. désolée.. je ne peux pas.. c'est viscéral, je ne pratique pas le sport national..

    Les amours.. vous n'avez qu'à relire le paragraphe précédent.. ça ne me donne pas envie de trouver compagnie.. celui qui voudra trouver place dans mon coeur devra suer sang et eau pour y parvenir.. aigrie.. aigrie que je suis ces temps-ci..

    Le sport.. je m'acharne, je m'obstine, trois séances intensives de spinning, cardio et gym par semaine, sans oublier un peu de piscine histoire de rester en contact avec mon élément de prédilection.. ça calme, ça requinque, et ça défoule.. (ça rafermit aussi!!)

    Et sinon, vous, ça va?


  • Commentaires

    1
    dima
    Samedi 1er Avril 2006 à 17:07
    Et l'attristant silence fut...
    Tu sais quoi tendre amie ? j'ai bien envie de t'offrir un billet d'avion pour l'Australie : histoire de profiter de la tendresse des Koalas et d'admirer ces beaux champions du Beach-Volley ;-) comme cela tu retrouveras ta vraie peche et ta joie de vivre quoique j'ai foi dans ta façon de rebondir sentimentalement et de prendre la vie par le bon coté... Je te rejoins entièrement sur le sport national et cette façon de casser du sucre sur le dos des gens ; il faut bien croire qu'on est les champions du monde dans cette discipline. Heureux de lire et soigne toi bien. PS: j'aurai bien aimé te conseiller un bon vin chaud avec de la cannelle mais c'est incompatible avec les antibiotiques.
    2
    Samedi 1er Avril 2006 à 23:32
    tu me surprendras toujours..
    Mon Dima, en redoutable en quêteur que tu es.. ;)) c'est pas gagné pour moi, un tel périple convient au domaine du rêve aujourd'hui.. mais qui sait.. j'adopterais bien un koala.. ou deux! pour le vin chaud.. je m'abstiendrais.. une gorgée de Baileys ce soir m'a donné un semblant de malaise.. antibiotiques puissants.. on s'abstiendra! mis ça va un peu mieux..bises à toi!
    3
    dima
    Dimanche 2 Avril 2006 à 01:19
    Tu as beaucoup manqué...
    ...à Paul Valéry et à ces ruelles de Montpellier qui ont eu le privilége d'avoir leur sol foulé par les beaux pieds saigiens ;-) Ma besace de souvenirs heureux ressemble à la tienne quelque part et sincérement, jolie casablancaise, chapeau bas à ton gout et à ton coté intellectuel et ton charme physique qui ont un effet certain sur les représentants de la gent masculine... PS: 1) Il n'y a point d'enquete juste une curiosité que je n'espére pas malsaine 2) Je te respecte et je t'adooooore 3) J'ai soif de tes connaissances artistiques et je veux encore apprendre 4)Prend soin de toi tendre amie ;-) 5) Tu en as pour cinq jours d'antibiotiques alors pas de folie STP. 6) Je t'embrasse et j'espére que tu embrasseras tes reves, un jour, comme tu dis...
    4
    Lundi 3 Avril 2006 à 23:00
    hmm hmm
    euh si je puis me permettre les tourteraux... Ma Saiga,j'espère que tu iras mieux très très vite. Si j'avais été là,j'me serais exilée à Mohammedia pour avoir de vraies conversations et plein de grignotage. Je donnerais cher pour ça. En attendant,big ta3niqates de la froide salle de montage
    5
    Mardi 4 Avril 2006 à 21:45
    Najou..
    tu as les mots pour mettre du baume au coeur.. merci pour ton gentil comm'.. je vais mieux.. mais c'est pas encore réglé.. saloperie de crève! Bzzzzzzz
    6
    Mardi 4 Avril 2006 à 22:30
    je ne t'ai pas oublié..
    Dima, que de douceurs et de gentillesses.. ne mets tout de même pas la charrue avant les boeufs.. je ne suis probablement aussi .. autant que tu le prétends.. mais tu as le don de me faire plaisir!Merci pour les rues de Montpellier, merci pour Paul Va.1)Rien de malsain pour ta curiosité, je te rassure, je ne l'entrevois pas du tout de la sorte.2)et moi donc..3) je te promets des histoires d'art dard!4) on essaie on essaie..5)six, pas cinq.. mais je sens que ce ne sera pas suffisant..6) ... pour toi
    7
    dima
    Mercredi 5 Avril 2006 à 18:14
    Ils me suffisent tes mots-réalité...
    ...pour exprimer mon ressenti. Merci et bises à toi Plume Casablancaise. PS: J'ai aimé ton "d'art dare"... et chose promise chose due ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :